Un brunch en orbite, Le Belmont + Elysium

La rentrée est là. Arrivée trop vite, comme toujours. On y va à reculons. Plus qu’un week end de détente alors voilà ce que je vous propose pour votre premier dimanche de septembre : un brunch au Belmont et un film que vous avez sûrement loupé, sous les cocotiers, Elysium.

Un brunch américain avec DJ, ça vous tente ?

Un air de vacances au Belmont

Un air de vacances au Belmont

Désolé pour les non Parisiens, mais c’est au coeur du 2ème arrondissement de la capitale que vous trouverez le Belmont, à quelques pas de la très animée rue Montorgueil.  Les proprios seraient-ils secrètement fans du jeu Castlevania pour avoir donné un tel nom à leur établissement ? Peut-être… ^^ Dans un cadre bobo, où chaque meuble et chaque laie de papier peint a été soigneusement chiné ici et là par les proprios (si vous connaissez le Renoma Café Galerie, vous ne serez pas dépaysé… 😉 ), on vous promet un brunch généreux et gourmand pour vingt euros (13€ pour les kids). Je vous conseille le burger, allez-y les yeux fermés !

Le burger du Belmont, testé et approuvé par moi

Le burger du Belmont, testé et approuvé par moi

Si vous êtes plutôt du genre grasse mat’ jusqu’à 16h, pas de panique, vous pourrez foncer au Tea Dance à partir de 18h uniquement ce soir, dimanche 1er septembre, sur le thème Back To (Old) School. Ça promet du lourd et du très très bon 😉 Je vous conseille chaudement les cocktails créations du Belmont : le Pink Moon Vodka, le High Flyer Gin et le Free Fallin’ mais la carte est longue donc vous n’aurez que l’embarras du (bon) choix 😉

teatimeBelmont

Le Belmont, 86 rue de Réaumur, Paris 2è, Métro : Sentier

 

« You won’t find a better home on Earth »

Prenons un peu de hauteur et partons maintenant en orbite autour de la Terre. Nous sommes en 2154. La surpopulation, la pollution, les maladies, ont poussés les nantis à l’exil. Bienvenue sur Elysium.

Un homme en tentant de sauver sa vie, sauvera peut-être la planète toute entière.

Neill Bloomkamp nous livre là son deuxième long métrage SF avec ce filtre bien à lui, que je retrouve avec beaucoup de plaisir, quatre ans après le génialissime District 9. Ce réalisateur canadien, natif d’Afrique du Sud, est décidément bien obsédé par ces questions d’inégalité, d’apartheid, de bidons villes et le fait même de les appliquer dans des scénarios d’anticipation dystopique rend ces questions d’autant plus cruciales qu’elles nous sont posées au futur…

CN_Elysium

Elysium, le film, est donc à la fois d’une simplicité et d’une complexité folle. Je trouve l’écriture des films de Bloomkamp proche de celle que l’on attendrait d’un excellent jeu vidéo. District 9 m’avait déjà fait cet effet… En investiguant, j’ai appris qu’il était derrière 3 courts-métrage sous la licence Halo… Comme quoi…

Avec Elysium, ne vous attendez pas à un scénario Hollywoodien, une histoire allant d’un point A à un point B, et ne vous attendez surtout pas à un happy end… Je n’en dirai pas plus sur ce point. Mais c’est aussi pour ça que j’aime les films de Bloomkamp 😉

Le casting aux petits oignons fonctionne à merveille. Matt Damon, en gamin des bidon villes, délinquant, sauveur de l’Humanité, est à croquer. (miam les tattoos et re miam l’exo-squelette !)  Jodie Foster en méchante Française, évidemment, est d’une élégance froide en costume signé Armani, s’il-vous-plaît ! Sharlto Coplay est méconnaissable en barbouze cruel et increvable ! Qu’il est loin le gentil Looping de la version 2010 de l’Agence tous risques ! Mention spéciale à son accent sud africain (oui, faut voir le film en V.O, c’est ‘mieux’) absolument dingue !

Bref, si vous avez des envies de science-fiction, de coups d’état, de miracle, d’exo-squelettes, de droïdes au look de Daft Punk, de sosie de Fred Moulin en errance capillaire et de station orbitale improbablement réaliste, foncez voir Elysium ! Trouverez-vous le petit clin d’oeil fait à Total Recall…?

Le bonus qui fait sourire : la station Elysium n’est pas sortie comme ça de la tête bien faite de Neill Bloomkamp. Elle est directement inspirée du projet Torus proposée par nos copains de la NASA en 1975 ! « Ça nous rajeunit pas ! »

Bookmarquez le permalien.

3 Comments

  1. A propos de la station spatiale d’Elysium , j’ y ai vu un hommage à 2001 et à HALO.

  2. Ca donne envie et c’est bien écrit ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *