Trouver l’Homme ou le Job de ses rêves

Le premier boulot c’est comme le premier amour. On ne l’oublie jamais.

Sans transition, à bien des égards, se préparer à un entretien d’embauche, c’est comme se préparer à un premier rendez-vous amoureux, le fameux premier date. Oui.

Réflechissez. Tout y est ! Les enjeux. Le trac. Les mains moites. Tout !

Les attentes, la rencontre, la grande histoire, les déceptions, la séparation, les joies, les peines, etc, vous commencez à comprendre ?

Je vais vous montrer qu’il y a plus d’un point commun entre trouver l’homme de ses rêves et le job de ses rêves.

Qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre, on l’idéalise, on l’attend à sa fenêtre ou on le cherche activement. On compte sur ses relations pour rencontrer Ze One et on finit, honteuse, par le chercher en cachette sur Internet ! La lose…

Mais, justement, pourquoi certaines finissent sur des sites spé ? Parce qu’on se fait une liste de critères impossibles à trouver réunis en un seul et même mec/job !

Mon premier conseil : ne faites pas de fiche ! Car sinon vous finirez seule et aigrie. Ça donne envie…

Quoiqu’il en soit, pour l’un comme pour l’autre, le parcours est semé d’embûche, je le sais, je le sais même très bien mais vous avez de la chance, je suis gentille, parfois, je vais donc vous livrer un petit parcours fléché pour que vous ne vous sentiez plus jamais paumée, ou juste un petit peu moins et ce sera déjà bien !

La lettre d’amour, la lettre de motivation, « Toi+Moi=Nous »

Selon Jean-Claude Van Damme, 1+1=1, mais pour en arriver là, il va falloir vous déclarer à l’élu de votre coeur. L’épreuve de la lettre d’amour (ou du mail/sms/tweet pour les plus hardcore ou les plus pressées) est une merveilleuse étape. Merveilleusement stressante ou libératrice. Pour ma part, j’en garde un souvenir ému. Même si il est vrai que j’en écrivais bien plus que je n’en recevais! Mais que voulez-vous, c’est ça de, systématiquement, tomber amoureuse de scientifiques fâchés avec  l’écriture en général et l’orthographe en particulier ! ^^ Bref, que dire dans la première lettre d’amour ? Soyez simple et direct. Dites ce qui vous plaît chez lui. Ce que vous ressentez en sa présence, en son absence. Tout ça.

Je suis sûre que je rigolerais bien en relisant des lettres envoyées à mes amoureux de mes années lycée, tiens.

La lettre de motivation n’obéit pas tout à fait aux mêmes règles que la lettre d’amour mais elle a le même but : retenir l’attention du destinataire, lui montrer combien vous êtes géniale et originale et qu’il ne pourra plus se passer de vous! La lettre de motivation pompée sur internet amoureusement écrite sur du papier bible à la plume de cygne, va vous permettre de dévoiler vos talents et votre personnalité au recruteur, donc soyez bonnes ! Essayez de montrer que vous avez compris ce qu’on attend de vous au poste auquel vous postulez, parlez d’expériences pertinentes et formatrices, mais surtout soyez concises et polies. Demandez toujours à rencontrer votre interlocuteur, on est motivée ET disponible.

Le Curriculum Vitae, ta vie au format A4

En préparation d’un rendez-vous galant, genre sur le trajet, prenez cinq minutes pour réfléchir à ce que vous pourrez dévoiler de votre vie lors du tout premier resto. On garde en tête les quelques points qui nous paraissent essentiels et on met de côté ce qui pourrait faire flipper le Prince Charmant, enfin pris dans nos filets. Ce serait dommage d’échouer maintenant donc, on évite de se vanter sur le nombre de conquêtes précédentes ou au contraire, on se retient d’avouer sa lose chronique à conclure avec le sexe opposé. Ni pute, ni vierge. Okay ?

Pour ce qui est du CV pour un entretien d’embauche, dur de devoir se limiter à 21×29,7 cm pour se présenter et donner envie au recruteur de vous rencontrer mais dites-vous que c’est tout aussi dur pour lui de se faire une idée sur quelque chose d’aussi synthétique, de toute façon on y passe tous ! Alors soignez la présentation. Mettez-y de la couleur ! Privilégiez les expériences et les diplômes en rapport avec le poste visé. On s’en fout que vous ayez fait du baby-sitting à 18 ans pour vous payer vos mangas si vous postulez à un poste de contrôleur de gestion ! Quoique…

Surtout : on obéit à la règle que tout doit tenir sur le recto d’une seule feuille. Okay?

Petit conseil perso : À moins que ce ne soit demandé dans l’annonce, ne mettez pas de photo de vous sur le CV… On ne mise pas tout sur son physique, mesdemoiselles, s’il-vous-plaît.

Une fois vos lettres envoyées, l’attente commence. C’est un moment que je déteste car je ne peux pas m’empêcher de me projeter, je commence à m’investir émotionnellement dans le truc, j’y crois, je m’y vois et BAM ! Une fois sur deux, tout s’arrête là mais il se peut aussi que…

Hallelujah !

Le téléphone sonne!

Et là… Je le laisse sonner ! Toujours !

Faire celle qui est occupée, pas celle qui est affamée…

Mais non! En vrai, je me jette dessus ! Évidemment !

« Allô oui? Bonjour! Bla bla! » On convient d’une date pour le premier café ou le premier entretien.

Je raccroche et hurle ma joie car ne vous y trompez pas, c’est déjà un petit miracle d’en être à cette étape-là !

Et le plus dur commence. La préparation à ce premier rendez-vous ! Il va falloir plaire alors on se fait belle et on sourit !

On met toutes les chances de son côté.

« Mettre en avant les atouts, minimiser les petits défauts ».

Un aspect important : la phase d’enquête avant le rendez-vous

Dans le cas d’un entretien d’embauche, j’enquête sur l’employeur, l’entreprise, son actualité, son histoire, ses projets. On peut même aller jusqu’à jeter un oeil sur le site societe.com pour avoir l’organigramme et les principales informations financières (CA, EBE, etc..). J’aime savoir où je mets les pieds.

Pour le futur mec, en revanche, je préfère ne pas me spoiler, j’y vais en ayant le minimum d’info. Le plaisir de la découverte en discutant avec lui reste entier comme ça.

Dans votre sac à main

Avant un rendez-vous galant

Des Tic Tac, votre rouge à lèvres, un petit miroir de poche, un paquet de mouchoirs, un roman ou un magazine à feuilleter si l’Homme est en retard (ça peut arriver). Votre téléphone calé sur sonnerie pour ne pas louper un éventuel appel de l’Homme sus-mentionné.

Avant un entretien d’embauche

Des Tic Tac, votre rouge à lèvres, un petit miroir de poche, un paquet de mouchoirs, un bloc note, un stylo, vos notes sur l’entreprise et le descriptif du job, votre CV imprimé en plusieurs exemplaires. Votre téléphone calé en mode silencieux pour ne pas se taper la honte avec votre sonnerie GangNam Style alors que vous tentiez d’expliquer pourquoi vous avez noté SpringBreak dans vos hobbies. Éventuellement, apporter quelques supports narratifs : il m’arrive d’utiliser des accessoires pour la phase de présentation en entretien d’embauche, ce qui permet de capter l’attention de mon interlocuteur et faire en sorte qu’il se souviendra de moi, « Ah oui, elle est venu avec un petit canard jaune, oui, oui ». Je vous jure que dans mon cas, ces accessoires étaient toujours pertinents et bien utilisés. Me suis jamais tapée la honte, et je n’ai jamais eu aucune remarque négative.

Erreurs à ne pas commettre en entretien d’embauche

-> Arriver en retard ou bourrée ou la clope au bec ou les écouteurs aux oreilles ou tout ça cumulé

On soigne son image! Pas de mastiquage intempestif de chewing-gum, non plus, merci.

-> L’erreur de dressing

© Hadrien Gouedard

© Hadrien Gouedard

Grand est le risque d’être overlooké genre tailleur-chignon alors qu’on postule dans une start up de jeux Facebook, mais le pire, mesdemoiselles, serait d’arriver avec la marchandise déballée. À moins de passer un casting chez ce bon vieux Dorcel, je ne suis pas sûre qu’il soit judicieux d’avancer vos atouts mammaires lors d’un entretien dont votre avenir professionnel dépend, surtout si vous êtes effectivement gaulée comme Megan Fox, votre interlocuteur risque fort de ne pas écouter une seule miette de ce que vous trouverez à dire. Et si vous tombez sur une interlocutrice, elle risque de vous faire payer cher cette provocation plastique. Rappelez-vous : les femmes entre elles ne se font pas de cadeaux. Alors, pour votre crédibilité, faites sobre, soft, classe, mais pas coincée non plus! Peut-être avez-vous une tenue fétiche ou un slip porte-bonheur ! Mettez-le ! C’est le moment ou jamais!

Pendant le rendez-vous/l’entretien

On se concentre sur ce que l’autre vous dit. On prend des notes en entretien. On montre qu’on s’y intéresse en posant des questions. Essayez d’être dans un vrai dialogue plutôt que dans la succession de votre monologue, puis du sien. Mettez-y de la vie ! Faites-le sourire, et même rire ! Vous marquerez des points si vous vous démarquez positivement ! Regardez-le droit dans les yeux et souriez !

Après le rendez-vous/l’entretien

-> On remercie ! Un petit message de remerciement le lendemain, si vous avez sincèrement apprécié ce premier rendez-vous et que vous sentez qu’il est un Prince Charmant potentiel mais on ne propose pas de deuxième rendez-vous tout de suite… « Affamée! »

-> On envoie un mail poli au recruteur, en renouvelant sa motivation pour le job, dès le lendemain et à nouveau, une semaine après, si on n’a pas eu de retour entre temps.

Voilà. Je pense vous avoir donné l’essentiel de mes ficelles pour gérer l’avant, le pendant et un peu de l’après. Ces deux composantes, l’Amour et le Job, sont essentielles à nos vies et à notre bonheur. On en attend souvent beaucoup, on ne s’y prépare pas toujours assez. Sachez aller au-delà des déceptions, apprenez de vos erreurs et avancez. Ne tombez pas dans la facilité d’attendre que le bonheur ou la réussite vienne des autres, ça n’est jamais le cas. Si vous trébuchez, relevez-vous et avancez ! On a tous des rêves vers lesquels marcher. Personnellement, j’ai décidé de faire une parenthèse, trop de déceptions encaissées en trop peu de temps alors je souffle, je mets tout sur pause. Je prends le temps de redéfinir mes rêves et mes objectifs. J’espère vous en dire plus, très bientôt!

Bookmarquez le permalien.

6 Comments

  1. Bon après c’est sur qu’un homme niveau argument de séduction il peut moins jouer sur ça… ^^

  2. De très bons conseils dont certains sont égalements valables pour les hommes !
    En passant, j’ai bien aimé le paragraphe « l’erreur de dressing » 🙂

  3. Très intéressant comme article ! Et comme le dit Krystal, il convient bien aux hommes aussi.

    Par contre épaté de voir une fille qui écrivait des lettres romantiques à des garçons ! Moi qui ait passé ma jeunesse à en écrire à des demoiselles toutes plus insensibles les unes que les autres… Je suis curieux de lire ce que tu pouvais bien écrire 😀

  4. Finalement, il n’est pas uniquement destiné à tes lectrices. Ça marche aussi dans le sens inverse ! @_@

  5.  » plome  »
    😀 je ne me lasserai jamais de cette blague.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *